CHICA - Peintures fraîches

VERNISSAGE LE 13 SEPTEMBRE 2019, à partir de 18h.

Marcel Chikhanovitch, dit CHICA.

1948-1955

Etudes à l’Ecole des Métiers d’Art de Paris, située à l’époque rue de Thorigny,dans l’Hôtel Salé, maintenant Musée Picasso. Elève, entre autres, des peintres Jean Aujame, Robert Humblot, Jacques Despierre. Participations au salon d’Automne et au Salon de la Jeune Peinture.

1960-1968

Dessin et création essentiellement pour le cinéma d’affiches et de pages publicitaires pour des cinéastes et des producteurs comme Georges de Beauregard et Mag Bodart. Reconnu pour son talent, il crée les affiches des chefs-d’œuvres de la nouvelle vague comme : La Famille Fenouillard d’Yves Robert; Cléo de 5 à 7 d’Agnès Varda; Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy; Une femme est une Femme de Jean-Luc Godard; Landru de Claude Chabrol; Une Femme Douce de Robert Bresson; etc...

1968-1998

Chica ne limitera pas son talent à l’art mais effectuera de nombreux dessins pour la presse : Groupe Fleurus (J2 Magazine - Djin - Triolo - Perlin), Bayard Presse (Okapi), Dargaud (Pilote).
Création de tapisseries en tissus découpés. De nombreuses expositions à Paris et en Province, galeries, Maisons de la Culture, Centres Culturels, etc.  Achat de tapisseries par la Ville de Paris et la Ville de Bobigny (93).
Chica devient réellement incontournable en tant qu’auteur, écrivain, dessinateur de l’édition pour la jeunesse : Hachette - Collaboration Bibliothèque verte - Bibliothèque Rose - Livre de Poche.
Création, texte et dessin de la série Célestine (12 albums); Nathan, série Patochon (8 albums texte et dessin); Gautier Languereau série Dimitri et Compagnie (4 albums texte et dessin); Magnard, Les Voyageurs de l’ABC (texte et dessin), Epigones Le Grand Défi d’Albin (texte et dessin); plus de 100 livres illustrés pour Syros, La Farandole, Retz, Bastberg, etc.
Chica écrit des contes tant pour les enfants que pour les adultes. Il en illustre souvent (voir plus haut), certains proches du conte philosophique sont publiés dans la revue Solaris (Québec). Une nouvelle, «L’Escaladeur» paraît dans le recueil Superfuturs chez Denoël, et est reprise régulièrement dans des anthologies : «Il était arrivé quelque chose» (Médium) et «Les Horizons divergents» dans Le Livre de Poche, «L’Escaladeur» sous l’intitulé «Le grand défi d’Albin» fait l’objet d’une œuvre sonore jeunesse interprété par Didier Bourdon aux Éditions Frémeaux & Associés.

A partir de 1998

Parallèlement à son activité d’illustrateur et d’auteur, Chica continue sa carrière d’artiste (juin 99, exposition à l’Orangerie du Jardin du Luxembourg à Paris) et présente treize expositions personnelles à la galerie Frémeaux & Associés entre 1998 et 2017. Il peut être classé dans la suite des grands surréalistes (Tanguy, Ernst, Brauner, Man Ray…) avec un contenu symboliste qui n’est pas sans rappeler Gustave Moreau. Le peintre se détermine en excellent chromiste, et sa force de composition lui vaut une utilisation régulière de ses œuvres en couverture d’ouvrages édités. Ainsi, des toiles de Chica sont employées par la collection Jazz du label phonographique Frémeaux & Associés (Dollar Brand, Archie Shepp, Raul Barboza, Anthony Ortega…), mais également pour certains ouvrages philosophiques (Le Mythe de Sisyphe d’Albert Camus, L’Art d’avoir toujours raison de Schopenhauer…). En 2010, l’œuvre de Chica et sa facture graphique unique lui valent une notice dans le Bénézit, la référence des dictionnaires des peintres et graveurs de toute l’histoire de l’art. Chica s’affirme dans un genre unique proche du surréalisme et de Victor Brauner, dans un monde animalier et onirique qui le consacre sans aucun doute comme l’un des plus déroutants créateurs dans la peinture figurative contemporaine.
Patrick Frémeaux & Claude Colombini

Partager ce contenu