Afrique noire - Objets coutumiers

Conçu par l’écrivain poète Max-Pol Fouchet en 1966, Afrique noire est un film documentaire qui constitue l’une des plus belles odes possibles à l’Afrique et nous submerge d’émotions, de réflexions, et de curiosité face à l’altérité d’autres civilisations. Avec la maturité et la modernité de comprendre sans juger, d’expliquer sans réduire, et de séduire avec le vrai, Max-Pol Fouchet, auteur du livre Les peuples nus et des films Terre des arts, présente le sommet inégalé du documentaire culturel. L’historien Christian Limousin nous rappelle également comment Max-Pol Fouchet deviendra l’un des mentors de Jacques Kerchache, lui-même inspirateur de Jacques Chirac dans sa démarche de sauvegarde et de reconnaissance artistique des Arts premiers mise en oeuvre en 2006 par l’inauguration du Musée du Quai Branly - Jacques Chirac.
Conçu par le galeriste Christophe Lointier en 2019 à la Galerie Frémeaux & Associés, Afrique noire - Objets coutumiers est une exposition d’oeuvres à caractère rituel ou d’usage provenant des mêmes peuples Fang, Dogon, Sénoufo, ou Bozo et offrent au film un écrin incarné de la vision de Max-Pol Fouchet.
Adeline Baldacchino, auteure de « Max-Pol Fouchet, le feu la flamme » chez Michalon, explique que le film l’Afrique noire est le continent des premiers rêves, de l’innocence et, par conséquent de la poésie dans la forme la plus essentielle, celle qui nous rapproche du sacré
(...). S’il faut aujourd’hui s’intéresser à la vision de Max-Pol Fouchet, ce n’est pas simplement en historiographe, ni même en ethnologue, mais bien en esthète. Les civilisations Nok, Dogon, Ashanti, Ifé, Fang, Sénoufo ou Bamikélé sont artistiquement « les témoins primordiaux d’un mystère qui nous concerne tous : celui de la création au double sens de la naissance de l’humanité et de la naissance de l’art ». Patrick Frémeaux

 

Produits liés

Partager ce contenu